16/04/2013

Fable de Loire

Je suis une grande chasseuse. Je l'ai encore prouvé ce matin sur les bords de Loire quand un héron provocateur est venu se poser devant moi à une distance de deux mètres. N'écoutant que mon instinct, j'ai alors bondi les quatre pattes en avant sur un monticule de terre parfaitement immobile créé par une taupe plusieurs heures auparavant, et qui sentait trop bon la proie pour que je puisse y resister. J'ai alors creusé la terre pendant quelque secondes dans l'espoir de dénicher le petit mammifère sous le regard ébahi du héron qui, vexé que je ne m'intéresse pas à lui, a eu tôt fait de s'envoler, jurant qu'on ne l'y reprendrait plus !

13:42 Écrit par Caramelle dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.